l'info du jour

________________________________________________________________________________________________

L'INFO DU JOUR

Le blog "L'après match" se met momentanément en veille. Merci de votre compréhension...

________________________________________________________________________________________________

lundi 14 mars 2011

Jesus Séville contre le Barça

FOOT PRO Week-end sans queue ni tête sur les terrains d'Europe. Florilège... Et mention spéciale contre le Barça, une fois n'est pas coutume.
Le séisme japonais ne semble pas si isolé que ça... Des déflagrations se sont en effet également fait sentir sur le monde du foot européen cette semaine. Et quand le ballon ne tourne plus rond, ça donne ça:

- Un PSG qui trouve le moyen de se saborder face à Montpellier. Mener 2-0, jouer à 11 contre 10 et se faire remonter, fallait le faire. Comme quoi, impossible n'est pas parisien!

- Un Milan AC incapable de venir à bout de Bari, incontestable lanterne rouge de Serie A, alors que l'Inter avait été se prendre les pieds la veille à Brescia, avant-dernier au classement (1-1). Les rossoneri se sont fait surprendre comme des juniors sur un coup-franc finement joué par leur adversaire. L'immobile Ibra a  ensuite trouvé le moyen de se faire expulser (il manquera probablement le derby milanais) avant que Cassano ne sauve les siens de l'affront suprême en toute fin de match. Qui a dit que le Calcio est d'un niveau très faible?!



- Une Juve aussi médiocre que le PSG qui ramène un bon match nul de Cesena (17e) (2-2) après avoir mené 2-0. Mais le club de Turin jouait à l'extérieur et son adversaire n'évoluait pas à dix! Même si Matri se démène (à nouveau deux buts), la Vieille Dame est en train de couler dans l'indifférence la plus totale. C'est peut-être ça le plus inquiétant. A quand le licenciement de Del Neri?

- Un Borussia Dortmund qui perd pour la troisième fois... de la saison!

- Un Borussia... Mönchengladbach qui reste sur 7 points en quatre matches depuis l'arrivée de Lulu à la barre. Mais comme les autres relégables se remettent également à faire des points, Gladbach est toujours bon dernier.

- Un Real Madrid qui s'impose 2-0 grâce à un doublé de... Benzema. Qui l'eut cru il y a moins de deux mois?

- Un Barça qui perd quelques plumes à Séville. Jesus Navas a offert le point du nul à des Sévillans malgré tout dominés une bonne partie du match. Rien de bien inquiétant pour Barcelone, mais un léger coup d'arrêt qui tombe à pic pour lui rappeler certaines réalités. C'est là que j'en viens au coup de gueule du jour. Si le Barça déploie un jeu incroyable qui régale les amateurs de football, l'attitude de certains de ses joueurs manque tout de même de classe. Humilier ses adversaires à coup de "passe à dix" passe encore, c'est la marque de fabrique catalane. Rester quelques secondes au sol après la dixième balayette prise dans les tibias me semble également compréhensible. Mais la propension des joueurs barcelonais -Alves, Valdes et Puyol en tête- à provoquer inutilement commence à sérieusement me casser les reins. Si leur jeu incarne la beauté et le raffinement, leur attitude gangsta made in ETA manque sérieusement de raffinement. Les blaugranas avaient-ils réellement besoin de courir à huit derrière M. Busacca afin de l'inciter à brandir une première biscotte à l'écervelé RVP mardi dernier? Entrer dans le jeu de la provocation contre les Gunners était-il vraiment nécessaire? Pas besoin d'être devin pour savoir que Xavi et Cie se seraient imposés sans ça. Peut-être excités par un Guardiola tendu comme un string sur son banc, les catalans en deviennent énervants. Messi, lui, reste toujours très calme, à l'écart de toute cette agitation. Après avoir mis un but PES et s'être fait limer les mollets vingt fois dans le match, le lutin argentin ne bronche pas. C'est peut-être ça la vraie classe. Valdès, Puyol, Xavi et même Iniesta peuvent méditer sur le sujet...

- Un Abidal qui aime décidément se faire remarquer. Après avoir réussi à se tenir tranquille quelques mois après le Mondial, le Français a pris le poul de RVP mardi dernier. Mais le gaucher est en forme. Ce week-end, c'est par son brio défensif qu'il s'est mis en évidence.



- Enfin, dans ce week-end de grand n'importe quoi, Rémy à même marqué. Comme quoi, même Brandao  n'est pas irremplaçable sur la Cannebière! Un Brésilien dont le geste technique préféré semble le même avec le filles que sur le terrain: le passage en force!

2 commentaires:

Claude a dit…

Merci pour tous cescommentaires l amis,comme d' abitude je me délecte de tes brefs news :)

Thibaut a dit…

Il faut se mettre à la page: but FIFA et pas PES!